Pourquoi ce template de mail de prospection est mauvais !

Dans cet article, je vais vous montrer en quoi un template de mail de prospection est mauvais.

C’est un email fictif qui recoupe plusieurs erreurs que j’ai noté dans des campagnes de mails de prospection. J’ai donc compilé des bouts de mails dans un parfait template de mail de prospection défectueux.

Le contexte : Disons que c’est une campagne de mails envoyée par la start-up XYZ pour essayer d’engager une relation commerciale avec des dirigeants de PME. XYZ édite un logiciel et fait aussi du conseil pour améliorer l’expérience utilisateur et la performance web de ses clients.

Voyons maintenant à quoi ressemble leur template de mail. Vous faites peut-être aussi ces erreurs alors faites attention et ne reproduisez surtout pas ce qui suit!

Le template du cold email

“Bonjour {prenom},

Je voulais vous présenter rapidement notre start-up tech que vous ne connaissez sûrement pas : XYZ offre une vision fraîche pour évaluer la satisfaction des utilisateurs de vos services web.

Nous avons une approche pragmatique pour des solutions adaptées à votre entreprise qui mesurent les performances web, évaluent la satisfaction de vos internautes, identifient les axes d’amélioration et calculent l’impact business.

Nous développons alors des solutions logicielles innovantes:

  • Intégration et Dev CMS
  • Assurance performance
  • FEO, IAA, Image Manager

J’aimerais vraiment vous faire une démo et voir comment nous pouvons vous aider. Dites-moi quand vous êtes disponible.

Cordialement.

Pedro”

Les 5 principales erreurs de ce template de mail

Cet email regorge de nombreux défauts mais voyons ensemble les 5 plus grosses erreurs commises par Pedro dans ce template.

1. Perdre l’attention avec une accroche chiante comme la lune

“Je voulais vous présenter rapidement notre start-up tech que vous ne connaissez sûrement pas : XXX offre une vision fraîche pour évaluer la satisfaction des utilisateurs de vos services web.”

Difficile de faire une intro plus faible et ennuyeuse. Personne ne veut lire un cold email frileux où son expéditeur ne renvoie pas de bonne image dès la première phrase. Donc même si le prospect ne connait pas l’entreprise, ce n’est pas grave, pas besoin de le mentionner.

Surtout, commencer par “Je voulais vous présenter” n’est pas une approche assez sociale. Vous pouvez mettre de la vulnérabilité comme Pedro mais c’est à faire avec plus de tact et d’intelligence sociale.

Enfin, utiliser des expressions bateaux comme “vision fraîche” fera lever les yeux au ciel le destinataire et hop, direction la poubelle en moins de 2!

PROTIP 1: Soyez convaincant dès le début. Attirez vite l’attention en lui posant une question ou en faisant une affirmation courageuse pour qu’il s’arrête et qu’il réfléchisse au fait que cet inconnu a sûrement de la valeur à lui apporter.

2. Présenter TOUS ses bénéfices sans être précis

“Nous avons une approche pragmatique pour des solutions adaptées à votre entreprise qui mesurent les performances web, évaluent la satisfaction de vos internautes, identifient les axes d’amélioration et calculent l’impact business.”

Premier point : Comment rendre votre mail confus? Faites comme Pedro et listez tous vos bénéfices.

En adoptant cette stratégie, le prospect se retrouve envahi de promesses qui lui brouillent l’esprit ou l’invite à penser que c’est du pipeau. Faire 4 promesses de bénéfices en une seule phrase est bien trop lourd. Pas de clarté = Pas de réponse. Le seul moyen d’accumuler les bénéfices est de le faire sous forme de mécanisation !

Deuxième erreur : Il n’y a aucune précision dans cette section de présentation de son offre. Ou sont les chiffres? Cela rend ce passage encore moins dynamique et excitant que l’accroche, c’est dire…

PROTIP 2: Soyez laser, choisissez un bénéfice par mail. Il faut que ce bénéfice soit clairement exprimé avec de la précision et des chiffres si possible. Ensuite, tournez votre mail autour cette seule promesse au lieu d’acculer vos prospects de plusieurs bénéfices. N’oubliez pas : 1 mail 1 idée, vous en direz plus dans vos relances.

3. Utiliser des tirets pour présenter ses compétences/caractéristiques

D’une part, présenter son champ de compétences à un CEO comme le fait Pedro n’est pas pertinent. Un dirigeant cherche à avoir des résultats et se fiche des caractéristiques avec votre jargon dans un mail de prise de contact. Cette partie ne devrait pas exister.

En revanche, si on contacte un CTO ou un autre métier technique, insérer quelques caractéristiques techniques peut s’avérer efficace, mais pas de cette manière.

D’autre part, les tirets font trop mass mailing et marketing, d’autant plus pour lister ses compétences . C’est une pratique à bannir car cela ne fait pas naturel et conversationnel, même pour des campagnes. Le prospect vous voit comme un robot spammeur et non un humain derrière votre ordinateur.

PROTIP 3: Parlez le langage de votre prospect. Utilisez les termes qu’il a envie de lire et donc allez doit au but en laissant de côté les détails techniques si vous ciblez un CEO. Misez plutôt sur l’impact de vos bénéfices sur la pérennité de son entreprise.

4. Parler que de soi

Dans ce template de mail, Pedro ne cesse d’utiliser JE et NOUS. Ce mail est centré sur XYZ et donc oublie complètement de s’adresser aux enjeux de son persona. On se retrouve alors avec une copy générique qui ne fait écho à aucun problème d’un CEO.

Votre prospect veut juste savoir comment votre solution/prestation peut soigner ses maux. Il veut donc sentir que vous les comprenez, chose que ne fait pas du tout Pedro dans sa prise de contact.

D’où l’importance de bien segmenter sa liste par persona pour une campagne de prospection. Par exemple, les CEO et les DRH n’ont pas les mêmes préoccupations donc vos mails devraient être adaptés à leur situation spécifique bien que vous leur vendiez la même chose.

PROTIP 4: Utilisez plus souvent VOUS que JE et NOUS. Ainsi, vous vous adresserez aux soucis de vos prospects et cesserez d’être obnubilés par vous et votre entreprise.

6. Un Call To Action bien trop faible

“J’aimerais vraiment vous faire une démo et voir comment nous pouvons vous aider. Dites-moi quand vous êtes disponible.”

L’appel à l’action de ce template de mail de prospection n’est clairement pas au niveau. Il pêche à plusieurs endroits :

  • « J’aimerais vraiment » : On se fout de savoir ce que tu veux Pedro, ce qui est important est ce que le prospect veut. Et là tu ne lui donnes pas envie d’en savoir plus!
  • « vous faire une démo » : une démo de quoi? Qu’est-ce que le prospect va y gagner? Et comment ça va l’aider?
  • Combien de temps ça va durer? Quel sujet sera abordé? Le CTA n’est pas assez précis.
  • Il n’y a aucune question, mais une phrase déclarative très courageuse où Pedro part de l’idée que le prospect est intéressé et qu’il doit lui communiquer un créneau. Ballsy!

PROTIP 5: Comme dans le dernier temps de la méthode AIVOCA, ayez un CTA clair et défini au niveau du temps et du sujet. Il doit apporter de la valeur au prospect et donc l’inciter à répondre.

Conclusion

En plus, ce template de mail de prospection a encore d’autres problèmes : comme le manque de personnalisation (on aurait pas été contre le nom de l’entreprise du prospect et d’autres champs) ou l’absence de preuve sociale.

Vous voyez donc qu’il y a de nombreuses mauvaises pratiques dans la création de templates de mails pour des campagnes qui peuvent réduire drastiquement vos taux de retours.

J’espère que cet article a pu vous éclairer sur certaines choses à éviter quand vous prospectez plus massivement.

Si vous recevez de mails de prospection que vous estimez aussi boiteux, vous pouvez me les transmettre sur mon adresse mail et je me ferai un plaisir d’en faire la critique sur le blog.

Et si vos campagnes de prospection n’obtiennent pas plus de 20-25% de taux de retours, pensez à me transmettre vos mails ou prendre une consultation. Je vous donnerai en privé mon avis sur ce qui fonctionne ou non pour que vous entamiez davantage de discussions avec vos chers prospects 🙂

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *